le point sur la R3C et position de l'AFUF

Comme vous le savez surement, un préavis de grève a été déposé par l'ISNI (InterSyndicat National des Internes) à partir du 18/04/17 pour une durée illimitée, au sujet de la réforme du 3ème cycle des études médicales (R3C).

L’actualité de ces derniers jours étant particulièrement riche, il apparaît nécessaire de rappeler les principales revendications de l’ISNI et de vous ré-expliquer la position et la mobilisation de l’AFUF sur la R3C. En concernant nos futurs collègues urologues, cette R3C aura des effets pour tous et sur l’ensemble de notre spécialité, raison pour laquelle l’AFUF est particulièrement attentive et active sur cette réforme.


Voici quelques rappels généraux ainsi que les revendications de l’ISNI :

La R3C est prévue pour novembre 2017. L'approche des élections présidentielles a sans doute accéléré la mise en place de la R3C (cf décret du 12 avril publié au J0 du 14 avril sur la R3C) mais aussi engendré les revendications de l’ISNI, inquiète de n’être pas suffisamment entendue notamment sur les points suivants :

 

- Garantir les conditions d'exercice de l'étudiant au cours de la phase 3 :
      o Absence de « pleine autonomie » ou « plein exercice » mais pour une « autonomie supervisée »
      o Reconnaissance de la phase 3 comme une année permettant l'accès au secteur 2
      o Revalorisation salariale en fonction du travail effectué
- Sanctuarisation du nombre de postes de post-internat (CCA, A-HU, AS) pour éviter un glissement progressif du post-internat vers la phase 3
- Prise en compte des revendications consensuelles des associations de jeunes spécialistes concernant leurs maquettes.


En l'absence de garanties écrites, l'ISNI demande un report de la réforme à l'année universitaire 2018-2019.

Ces revendications sont focalisées sur le statut de l’interne et non sur le contenu de sa formation. Il est donc tout à fait légitime que ces revendications soient portées par l’ISNI et non pas par l’AFUF, d’autant plus que l’AFUF n’est pas un syndicat. Cette position permet à l’AFUF de rester audible auprès des tutelles responsables de la R3C.

Ainsi l’AFUF reste attentive, concernée et particulièrement active sur le contenu de sa maquette, qui constitue le vrai enjeu pour l’urologie de demain. La bataille de l’AFUF s’estconcentrée – avec le CNPU interlocuteur du ministère Conseil National Professionnel d’Urologie : Association Française d’Urologie (AFU), Syndicat National des Chirurgiens Urologues Français (SNCUF), Collège Français des Urologues (CFU) et Conseil National des Universités d’Urolgie (CNU) - et continuera de se concentrer sur le contenu des maquettes du futur DES, de la FST de cancérologie et sur la liberté de choix des stages validants pour l’urologie.

 

Deux arrêtés sont en cours de finalisation. Ils prévoient les dispositions pédagogiques relatives aux connaissances et compétences à acquérir pour chaque DES et pour les FST.

Le but de l’AFUF sera de garantir et maintenir un niveau de formation d’excellence. Pour cela, l’AFUF est en contact permanent avec l’ISNI, le CNJC, l’INCA, l’AFU, le CNU d’urologie et le Collège Français d’Urologie et veillera donc à être présente dans les discussions qui concerneront le contenu de sa maquette de DES et de la FST de cancérologie ainsi que les modalités d’accès à cette FST…


Au final, bien que comportant de très probables imperfections et des zones de flou, comme toute réforme, nous pensons que la R3C, en l'état actuel des textes, constitue dans l'ensemble une avancée pour la formation en urologie : allongement de la période de formation globale, place de la simulation, contrat de formation, portofolio.... 

L'AFUF se mobilise avant tout pour garantir les fondements de sa spécialité. L’AFUF n'étant pas un syndicat, elle laisse donc à chacun de ses adhérents le soin de se faire son opinion sur la question et de suivre ou non l'appel à la grève lancé par l'ISNI et de prendre part au débat avec les arguments avancés légitimement par l'ISNI et vos associations d'internes de villes.

… et à aller lire le journal officiel

Merci de votre compréhension et de votre apport à l’AFUF,

Nous sommes et restons à votre entière disposition,

Urologiquement,

 

Benjamin, Benoît et Xavier pour le bureau de l’AFUF